Alors que les problèmes de transport des marchandises s’accumulent à travers le monde, les innovations se poursuivent dans le domaine de la logistique. Grâce aux nouvelles technologies, des solutions se multiplient pour répondre aux enjeux de ce métier, en particulier pour le fameux « dernier kilomètre » en milieu urbain. Les véhicules autonomes et les drones semblent particulièrement prometteurs en matière d’automatisation des processus.

Des solutions d’automatisation dans les entrepôts

La robotisation des entrepôts dans un objectif d’optimisation de la logistique est bien engagée. Dans certains entrepôts de Geodis, spécialiste du transport et de la logistique, les chariots élévateurs seront bientôt pilotables à distance par un même opérateur.

De leur côté, les start-ups britanniques Ocado et Oxbotica développent conjointement des systèmes de conduite autonome pour des engins destinés à circuler à l’intérieur et dans la cour des entrepôts en plus des robots avant de servir à terme pour les livraisons du dernier kilomètre. Il reste le problème de la sécurité, qui impose pour l’instant la présence d’un conducteur à bord.

Dans ce domaine, les expérimentations avancent avec les tracteurs autonomes comme ceux testés à l’aéroport de Toulouse-Blagnac pour les bagages par Navya et Charlatte Manutention ou celui d’EasyMile, opérationnel à l’aéroport de Narita, au Japon et sur le site industriel de Stellantis à Sochaux (dans le Doubs).

Les drones trouvent également leur application sur les sites logistiques, pour la surveillance ou pour l’inventaire avec possibilité de contrôle à distance.

Les drones, les véhicules et les robots autonomes pour le dernier kilomètre

Mais le drone devrait servir d’autres ambitions à plus grande échelle, notamment la livraison interurbaine. Alphabet, Amazon,Colis Privé, Walmart, ou encore DHL et UPS planchent sur des modèles capables de transporter du fret sur de moyennes distances afin d’assurer une livraison de colis rapide en ville sans contrainte de congestion. Ces appareils pourraient révolutionner le marché du e-commerce et de la livraison de repas.

Il reste néanmoins plusieurs défis à relever pour l’essor du transport par drone : l’autonomie, la quantité de marchandises pouvant être prise en charge, mais surtout la réglementation. En effet, le danger lié au survol de zones habitées et les règles strictes de circulation dans l’espace aérien limitent la généralisation de cette solution logistique.

Les restrictions liées à la distance sont partiellement compensées par les véhicules autonomes. Aux États-Unis, où la plupart des routes sont larges et moins sinueuses qu’en France, les camions autonomes assurent la liaison entre les différents hubs logistiques ou entre un entrepôt et les magasins. Amazon, Fedex et Walmart s’y essaient déjà et différents constructeurs automobiles (BMW, Daimler Volvo) investissent dans les systèmes de conduite autonome embarqués.

Les robots autonomes ne sont pas en reste pour accélérer la remise de colis aux particuliers au cœur des villes. On retrouve une nouvelle fois comme pionniers sur le secteur de grands noms tels que Fedex, Alibaba, Amazon, Uber Hyundai, Walmart,Panasonic… Il reste à trouver le moyen d’assurer des déplacements sécurisés sur les trottoirs et sur la route au milieu des autres usagers.

 

Voir notre Solution Transport & Logistique